Authentique village de compagnie des années 20

Minicentrale


Un peu d’histoire

Le barrage de la chute Ouiatchouan fait partie intégrante du complexe industriel inauguré en 1902. Les installations hydroélectriques ont permis, à l’époque du village industriel, d’alimenter le moulin de pulpe et d’éclairer les habitations.

L’actuel projet de minicentrale est réalisé dans un effort d’intégration architecturale. Dans une optique touristique, on assure un débit « esthétique » de la chute Ouiatchouan pendant les heures d’opération.

  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert
  • Village historique de Val-Jalbert

Barrage au fil de l’eau

Le barrage de 1901 se trouvait à la tête de la chute Ouiatchouan. Il était bien visible, du haut de ses 9 mètres (28 pieds). L’actuel barrage, situé à environ 130 mètres en amont de la chute Maligne, est plutôt caché. C’est un barrage à crête déversante au fil de l’eau qui s’élève à 2,1 mètres au-dessus du niveau de la rivière. Invisible depuis l’observatoire de la chute Maligne, seul un accès du côté ouest de la rivière (côté camping) permet de le découvrir.


Visite de la minicentrale

L’eau est acheminée depuis le barrage via un tunnel d’amenée creusé dans la montagne, à l’est du moulin. La minicentrale fait face à la chute et au moulin. Malgré sa position et ses dimensions imposantes (13 m large x 26 m long x 14 m hauteur), le visiteur peut se demander « Où est la centrale ? »… car le bâtiment est complètement enfoui sous le sol ! Le toit de la centrale est devenu un belvédère au même niveau que l’esplanade. On préserve ainsi le paysage « carte postale » de Val-Jalbert.

Les plans d’architecture ont été réalisés dans le but de créer de nouveaux observatoires de la rivière et de la chute. À l’intérieur de la centrale, un programme d’interprétation est développé, incluant une vue en plongée sur la salle des turbines. De plus, un accès inédit mène le visiteur à l’ancienne salle des turbines, à l’intérieur du moulin de 1901. C’est le pont entre l’ancien et le moderne ! Vous découvrirez que le type de turbine est le même pour les deux époques.


Où va l’électricité ?

La Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean, promoteur du projet de la minicentrale sur la rivière Ouiatchouan, a conclu une entente avec Hydro-Québec : l’électricité produite à Val-Jalbert est vendue à la société d’État.

Les retombées économiques du projet sont de 90 millions $ sur une période de vingt-cinq ans aux quatre partenaires régionaux : Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, MRC Domaine-du-Roy, MRC Maria-Chapdelaine et municipalité de Chambord.


L’importance du projet pour Val-Jalbert

Val-Jalbert recevra 19,8 millions $ sur quarante ans, ce qui permettra de contribuer à la pérennité du site patrimonial : entretien de bâtiments d’époque et amélioration des services aux visiteurs.

La minicentrale s’intègre parfaitement à l’interprétation sur le site et constitue une valeur ajoutée à l’expérience du visiteur.


Du projet jusqu’à sa mise en opération

Le projet d’exploitation hydroélectrique sur la rivière Ouiatchouan est lancé à l’automne 2009. C’est à ce moment que le promoteur, la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean, organise des consultations publiques pour informer la population sur son projet. Un processus de préconsultation, d’études d’impact et d’information s’ensuit. Au printemps 2012, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement mène son enquête et dépose son rapport. Puis, le Conseil du Patrimoine culturel du Québec présente un avis favorable à l’automne. C’est finalement en décembre 2012 que le promoteur reçoit l’accord gouvernemental pour aller de l’avant. Les travaux débutent en février 2013, pour se terminer environ 20 mois plus tard, soit à la fin de l’année 2014. Une phase d'essais sur les divers équipements s'amorce en janvier 2015. Le 6 février 2015, à 0h00, la centrale est officiellement mise en service, selon les termes du contrat signé avec Hydro-Québec Distribution. 

La puissance installée est de 16 mégawatts, pour une livraison annuelle de 78 094 mégawatts / heure.


Histoire du villageBoutique en lignePlan du VillageGeorallyeJeuxMini-centraleAttraits à proximité Histoire du villageBoutique en lignePlan du Village GeorallyeJeuxMini-centraleAttraits à proximitéHistoire du village